fondheader

Musée de la Camargue

:

visite virtuelle

Actualités

Noel Gardian 4.0

 

Samedi 14 et Dimanche 15 Décembre 2019 de 10h à 17h

Pour la 4ème édition du Noël gardian, le Musée de la Camargue ouvre ses nouveaux espaces le samedi 14 et le dimanche 15 décembre, aux artisans, à leur savoir-faire pour le plus grand plaisir des petits et des grands. Un marché insolite dans le musée nouvellement aménagé invite près de 31 exposants à dévoiler leurs productions, du bois flotté aux bijoux, du miel au chocolat, en passant par la céramique, la peinture sur verre, et bien d’autres choses à découvrir. Avec la participation de la chorale de Saliers dimanche 15. A l’extérieur, l’éleveur Philippe Jouffre propose un baptême à cheval et une présentation de monte Camargue.

 ENTREE : 1€

Samedi 14 et Dimanche 15 Décembre

De 10h à 17h : marché des artisans et producteurs locaux dans le musée.

De 10h à 11h30, 14h à 16h30 : baptême à cheval (payant).

A 11h30 et à 13h30 : démonstration de 20 min de monte Camargue par l’éleveur Philippe Jouffre et ses gardianoun.

Toute la journée : ateliers pour les enfants avec nos artisans (payant) :

  • de chantournage de bois (dentelle de bois).
  • de peinture sur verre.
  • de décoration de Noël.

Dans la prairie : la petite ferme de Glenarello (cheval de trait, âne, poney, chèvres et moutons).

Food truck sur place.

Dimanche 15 Décembre

De 15h à 15h45 et de 16h15 à 17h: Prestation musicale de la Chorale de Saliers.

 

Artisans

Marqueterie : Sylvaine Lesage

Bois flotté : Cam'Art'gue / Ani'Bois

Chantourage : Obokopo

Bijoux : Sam Ethnic / Unik / Deliks

Photographie : Portrait de famille avec Yo Vicente /Le regard de Vincent

Edition : Ludovic Estevan (Passion cocardière)

Céramique  : Marie Picard (musicale) / Cathy Pillier

Tapisserie ameublement : Sandrine Liabeuf

Tissu : Muriel M création

Acier : L'atelier de Mijo

Sculpture, modelage engrès : MD'CO

Ornementiste : Lettry Créations

Peinture sur verre : La Vénus d'Arles

Cuir : BBrother

Sellerie, produits en cuir : Sellerie Moynier

Illustration, dessin : Pascal Breysse

Sifflet : Apo-gé

Cartonnage : Melusine de la Roche Aymon

Savon : Ecume / La ferme d'Augustine et Charlène

Producteurs

Safran de Vauvert

Au chanvre et caetera

La bergerie de Marie

Le miel

La moulesienne

 

Témoignages

RAf België
9/07/19, 09:43

Interessant museum! Veelsydug, rijk oan verhalen, voor elk war wils
Proficiat

USA
9/07/19, 09:41

Quel musée extraordinaire; nous avons tant appris ! Merci aussi pour votre accueil et votre gentillesse pour expliquer le vocabulaire spécifique de … read more

« Extension/ Acquisitions : le musée s’agrandit » 

A partir du 1er août 2019, les acquisitions des 10 dernières années sont présentées dans la nouvelle exposition temporaire.

Photographies de Gaston Bouzanquet, Franck Pourcel, Mireille Loup, Vanessa Gilles, Lucien Clergue, Suzanne Hetzel ; Oeuvres sonores de Philippe Debarge et Kaye Mortley ; Oeuvres plastiques de Tadashi Kawamata, Axelle Remeaud, Frédérique Nalbandian, Tony Maïquez, Hélène Arnal, Jean-René Laval, Etienne Laget. Objets donnés par les particuliers. Tout y est !

Lucien Clergue web
 
 
 
 Photo Elodie Seguier 2013.54
 
 
 
 
 
 
Hécatombe PNRC web
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 "Mère, Marie, Marais ... écologie d'un mythe"

Exposition visible du 18 mai au 4 novembre 2018 inclus 

Femme sacrée, déesse de la nature, femme domestique au service du mas et des hommes ou femme amazone, centauresse, manadière, « Mères, Maries, marais, écologie d’un mythe » illustre la place du féminin dans des milieux naturels et culturels en mixant les problématiques environnementales, spirituelles, anthropologiques, sociologiques. L’exposition invite artistes, scientifiques, témoins de cette histoire à croiser leurs regards pour révéler la force du féminin dans les milieux longtemps réservés aux hommes.

Photographies, peintures, sculptures, sons témoignent de la place des femmes en Camargue, où les eaux des fleuves rejoignent celles de la mer.

Artistes invités : Suzanne Hetzel, Axelle Remeaud, Mireille Loup, Hélène Arnal, Franck Pourcel, Vanessa Gilles, Frédérique Nalbandian, Yves Chaudouët, Hélène Dattler, Marie Picard, Alberto Donaire, Harold Ambellan, André Marchand ainsi que la sociologue Sophie Vignon.

Exposition coproduite par le musée du Parc naturel régional de Camargue et MP2018, Quel Amour !

Sincère déclaration d’amour aux arts, aux artistes et au territoire, MP2018, Quel Amour ! est le nouveau rendez-vous festif et culturel de l’année. Avec le soutien du Ministère de la Culture, de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et de la savonnerie Marius Fabre. Une exposition « Année européenne du patrimoine culturel 2018 ».
En partenariat avec : Delta de Maya et le jumelage Villamanrique / Les Saintes-Maries-de-la-Mer, Phonurgia nova, l’ANPU, le Parc naturel régional de la Narbonnaise, le Lycée Montmajour d’Arles.

Accès compris dans le billet d'entrée du musée.

Horaires d'ouverture du musée.

 

« Piquets, Pontons, Martelières » de Raymond Galle

Exposition temporaire du 11 novembre au 31 décembre 2016

Dans le cadre de son exposition « Piquets, Pontons, Martelières » présentée du 11 au 13 novembre à Salin-de-Giraud, Raymond Galle est invité au Musée de la Camargue, où il expose une partie de ses œuvres, à lire des extraits de son ouvrage Delta.

 R.Galle IMG 4698

 R.Galle IMG 4691

 R.Galle IMG 4680

 

 

 

 

 

 

"Western camarguais", l’histoire des films d’aventure en Camargue

Exposition temporaire du 4 juillet au 31 octobre 2016

Les Rencontres Arles Photographie et le Musée de la Camargue présentent l’exposition «Western Camarguais». Un clin d’œil aux westerns et aux films d’aventure qui ont diffusé l’image d’une Camargue sauvage, semblable au Far West.

Couv western web

Les premiers films d’aventure inspirés par la conquête de l’Ouest américain ont été tournés en Camargue avant la Première Guerre mondiale par les pionniers du cinéma muet. Cette histoire singulière qui fait du delta du Rhône le décor de nombreux films réalisés au cours du XXe siècle débute en 1905, à Paris où le « Wild West show » de Buffalo Bill se produit. Parmi les spectateurs, Folco de Baroncelli émerveillé, voit se dérouler les scènes des romans de son enfance. Après le spectacle, il va à la rencontre de Joë Hamman, un jeune français recruté par le show pour sa connaissance des Indiens, ses talents d’acteur, de cavalier et de cascadeur.
L’aventure se poursuit en Camargue où l’acteur et le réalisateur Jean Durand sont invités par Folco de Baroncelli à tourner une série de films considérés comme les premiers westerns de l’histoire du cinéma. Le village des Saintes-Maries-de-la-Mer, les gardians et le bétail de la manade Baroncelli participent à de nombreux tournages que la guerre de 1914-1918 interrompt.

La paix revenue, la production cinématographique renoue avec la Camargue qui offre son décor naturel, sa lumière et ses figurants aux réalisateurs de films d’aventure. Après Baroncelli, d’autres manadiers se prêtent au jeu d’intrigues mettant en scène des gardians, Gitans et «Caraques blondes» stéréotypés. Filmée sous l’angle de ses singularités, la Camargue y apparaît comme une terre sauvage où la liberté fait droit.

Portés par la vague du retour au «naturel» des années 60-70, Crin-Blanc et Folco parcourent le monde et invitent les enfants devenus grands à venir vivre libres et sans contraintes entre les deux bras du Rhône et la mer, «dans une île où les enfants et les chevaux sont toujours des amis», là où la vie de Johnny va commencer et celle d’Ulysse, le cheval de Fernandel, finira parmi les siens.

14 Johnny photo C. Farine web

L’exposition, qui était présentée dans la grande halle de l’Eglise des Frères Prêcheurs, retraçait cette épopée à travers des photographies, des affiches et des extraits de films. (Actuellement terminée)

Au Musée de la Camargue, le bonus de l’exposition est présenté dans « La Camargue en images ». On peut y visionner des films, voir des objets comme les gants de scène de Buffalo Bill et resituer l’histoire du cinéma dans celle, plus large de la Camargue au 20e siècle. Un sentier de découverte de 3,5 km permet de s’immerger dans les paysages qui ont inspiré les réalisateurs. (jusqu'au 31 octobre)

Western Camarguais, l’exposition :

Eglise des Frères prêcheurs, rue du Dr Fanton, 13200 Arles

du 4 juillet au 28 août 10h-19h30. Tarif plein 10 €.

Renseignements : 04 90 96 76 06 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Western camarguais, le bonus :
Bonus musée 2 PNRCMusée de la Camargue, mas du Pont de Rousty, route des Saintes-Maries-de-la-Mer, 13200 Arles

du 4 juillet au 30 septembre de 9h à 12h30 et de 13h à 18h

du 1er au 31 octobre de 10h à 12h30 et de 13h à 17h. Tarif plein 5 €. Accessible aux 4 handicaps.

Renseignements : 04 90 97 10 82 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Western Camarguais, le livre :
coédité par Actes sud, en vente dans les librairies d’Arles et les lieux d’expositions, 32 €.

Autour de l'exposition:

Jeudi 20 octobre à 18h30: Nocturne au musée

Clôture du bonus de l'exposition "Western camarguais"

Jacques Nissou évoque la personnalité et le travail de Joë Hamman, acteur des films d’aventure en Camargue auquel
Vincent Froehly a consacré le documentaire «Joë Hamman, le français qui inventa le western» projeté en première
partie de soirée.

En partenariat avec Les Rencontres Arles Photographie
10€ par personne - sur inscription au musée (50 personnes max)

Renseignements et inscriptions au musée :

04 90 97 10 82 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.