fondheader

Musée de la Camargue

:

visite virtuelle

Actualités

Témoignages

Anthony
8/09/18, 11:57

très bien !! nous avons appris beaucoup de choses, merci pour cette exposition

C. de Lyon
8/09/18, 11:55

Très, très intéressant. Documents audio et vidéos qui nous font découvrir et aimer la Camargue. Vitrines très instructives. Nous avons passé … read more

 

 

logo parc web

drpeau italienPNRC Macaron40Ans

 Drapeau anglais

 

 

 

L’île de Camargue, entre Rhône et Méditerranée, possède un environnement exceptionnel, fruit de la rencontre des eaux douces avec les eaux salées et des activités humaines qui s’y sont développées. Le Parc naturel régional de Camargue a pour vocation de protéger et faire vivre ce patrimoine naturel, culturel et humain pour construire l’avenir de ce territoire.

Carte PNRC

Le musée du Parc

Le Musée de la Camargue est un musée de société qui illustre l'originalité du rapport entre l'homme et la nature en Camargue à travers son exposition permanente Le fil de l'eau, le fil du temps. Il est géré par le Parc naturel régional de Camargue et fête cette année ces 40 ans !!

Entrée payante

 FranoiseBaussan2 web

Un sentier 

La découverte du territoire peut être prolongée grâce au sentier d'interprétation des paysages qui longe le canal et les rizières jusqu'au marais, en passant par la cabane du gardian et la roselière. Distance : 3.50 km, Durée 1h30

Accès gratuit 7j / 7

 

Cabane web

 

  

 Un programme culturel

Toute l’année, des spectacles, projections, rencontres débats et visites thématiques au musée ou sur le territoire du Parc offrent une approche ludique et différente de la culture camarguaise.

 

Des parcours artistiques

Au départ du sentier, Horizons, création de l'artiste Tadashi Kawamata, invite à s'élever pour méditer sur les enjeux de l’eau dans le delta du Rhône.

Et sur le territoire du Parc, le parcours des Sentiers de l’eau invite à sortir des sentiers battus pour voir la Camargue autrement...

 Horizons Tadashi Kawamata coll.MdC photo P. Piron

 Crédits : P. Piron