fondheader

Musée de la Camargue

:

visite virtuelle

Actualités

Noël Gardian 2.0

Samedi 16 et dimanche 17 décembre de 10h à 17h

Pour sa 2ème édition, le Noël gardian au musée réunit pour un week-end festif une quinzaine d’artisans, créateurs et producteurs locaux. Animations pour petits et grands, balades à cheval et Food truck invitent à faire les courses de Noël aux champs!

La boutique du musée vous invite aussi à découvrir sa librairie 100% Camargue.

Programme détaillé ici
 
 

Témoignages

xx
7/09/17, 08:17

un musée magnifique dont les thèmes sont abordés avec finesse et authenticité.
Merci

Marie FLor
7/09/17, 08:16

Bouleversée... quand son enfance remonte en pleine face. Merci, merci infiniment de tant de beauté... tant d'intelligence de Coeur.
Marieflor. … read more

La Corrida.

Les images présentées dans cette vidéo témoignent de la passion de Gaston Bouzanquet pour la corrida.  
De ces voyages en Espagne, Gaston Bouzanquet retient la semaine Sainte, la féria de Pâques de Séville, ainsi que des scènes pittoresques du quotidien.
Aficionado réputé, il visite également le Campo Charro et immortalise la ganadéria au campo. Cependant de ces voyages en Espagne, ce sont les photographies des courses de Saint-Sébastien, Pampelune, Séville que nous retrouvons ici, associées aux courses de Nîmes et d’Arles qui sont les plus nombreuses.
La collection Bouzanquet qui insiste beaucoup sur les piques et l’estocade offre, à travers cette insistance, une image juste de ce qu’était la corrida de la première moitié du XXe siècle  et les points du combat sur quoi elle s’appuyait  presque essentiellement : le tercio (moment) de piques ; la mise à mort du toro, les banderilles à un degré moindre.
Les plus grands toreros de l’époque y sont présents : Mazzantini, Guerrita, Reverte, Ricardo Bombita et son frère Manuel, Rafael el Gallo, Cocherito de Bilbao, El algabeño, Manuel Bienvenida « le pape noir », Machaquito, Vicente Pastor, Chicuelo, Antonio Fuentes, Antonio Montes, Gaona, Belmonte 1 fois, en 1913 à Pampelune.
Le Musée de la Camargue conserve un ensemble spectaculaire extrêmement précieux, peut-être sans équivalent, pour le témoignage précis qu’il porte sur une époque révolue et parfois mythifiée, et sur la ferveur autour de la corrida comme l’enseignent ces photos d’arènes de Saint-Sébastien, Pampelune, Nîmes ou Arles, pleines à ras bord.

Texte d’après Jacques Durand, écrivain et journaliste, responsable tauromachique de Libération.

Basse définition 21'09" alt

Haute définition 21'09" alt

Basse définition 6'16" alt

Haute définition 6'16" alt

Haute définition 25'55" alt

Pour obtenir le relief des photographies, il est nécessaire d'utiliser une visionneuse stéréoscopique pour la stéréoscopie ou bien des lunettes anaglyphes rouge/cyan et de s'approcher à environ 20 cm de l'écran pour faire la mise au point